FEUILLE DE RIZ

Initiée dès son plus jeune âge à la calligraphie chinoise l’artiste Bovey Lee a développé l’amour de l’art chinois. Elle s’est ainsi passionnée par l’art du papier de riz. Un art traditionnel réservé initialement aux femmes. Voyant cette culture disparaitre l’artiste chinoise a décidé de lui rendre ses titres de noblesse en se consacrant à la découpe traditionnelle du papier de riz. Bovey Lee explique sa volonté d’utiliser ce médium fin et craquant, par la nécessité pour elle d’avoir un rapport tactile avec le papier dans un monde ou le numérique s’invite dans beaucoup de procédé créatif.

Les oeuvres délicates de Bovey Lee impressionnent par leurs détails et la finesse des motifs. Chaque forme est découpée à la main à l’aide d’un petit cutter sur du papier fabriquait à Hong Kong par une famille d’artisans. Chaque pièce est ensuite montée sur de la soie afin d’être exposée. Pour l’artiste la minutie permet une narration complexe, une transmission plus claire des idées, l’ouverture d’un dialogue avec le spectateur et l’installation d’une relation intime du fait d’une imagerie complexe. Dans ses oeuvres Bovey Lee retranscrit sa vision du monde, elle aborde ainsi l’urgence climatique, l’urbanisation, l’industrialisation… Dans ses compositions se mêle : milieu urbain, fleurs, tsunamis et monde imaginaire.

© Photos : Bovey Lee / Elizabeth Weinberg
bovey-lee

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER

Restez informé ! Recevez en avant première les actualités,
nouveautés et offres exclusives.